Archives mensuelles : mars 2016

Ténérife, Tenez Bon !

Après une fête dansante de bon matin à bord du bateau voguant vers Santa Cruz, nous voici débarqués à l’office du tourisme pour quémander une carte de l’île ; « Vous ne nous rendez pas compte, il n’y a que des athlètes qui montent au Teide en vélo, alors avec vos vélos chargés… » ou encore « Il est interdit de camper dans le parc national, il n’y a pas de ravitaillement, …) ; « Nous sommes des athlètes de haut niveau, on est entrainé et de toute façon, on va le faire!
On grimpe dans le Tram’ qui nous économise la traversée de la ville et nous monte à quelques 300m d’altitude jusqu’au terminus « La Laguna ». C’est parti, on fait le ravito à la Esperanza après une dizaine de kms et nous immergeons dans la pinède. Il fait bon d’être à l’ombre, car ça chauffe ! Nous poussons au maximum, le but étant de trouver un campement juste avant la fin de la ceinture forestière pour se cacher ! Spot de rêve trouvé entre deux mirador, un pour le couché et l’autre pour le levé de soleil sur Gran Canaria ! Parfait !

P1130937

P1130940

P1130943

P1130944

P1130947

P1130951

P1130959

P1130981

P1130991

Sortie de la foret et welcome on the moon, de la roche volcanique, sur un plateau, variant du noire à l’ocre rouge ! Nous tentons de visiter l’observatoire qui n’est malheureusement pas ouvert au public. Redescente vers el Portillo, où il y a un restau/bar gavé de motards. Un plein d’eau et nous finissons notre ascension vers le Teide entre cratères, sable volcanique claire et roches ocres acérées, hop 2300m ! La descente qui suit est à couper le souffle. On admire the dark side of the Teide qui nous dévoile les cicatrices de ses larmes en fusion. Traversée impressionnante sur une route prise de chaque coté par les roches de la dernière coulée de lave. On retrouve les pins et surtout une Aera Recreativa «  El Chio »  avec couché de soleil sur la Palma ! Nous campons de nuit à l’arrache entre deux balançoires, le calbido nous voit au petit matin et nous fait une petite morale, alors que nous émergions doucement de notre sommeil quelque peu chahuté de brises nocturnes. Avertissement sans frais…

P1140008

P1140019

P1140029

P1140042

P1140048

P1140057

P1140073

P1140077

P1140082

P1140095

P1140101

P1140108

P1140130

P1140154

P1140176

P1140187

P1140189

P1140202

P1140207

P1140209

P1140215

P1140225

P1140245

P1140278

Grosse descente et remontée après Chio, nous bifurquons vers Arguayo, attention ça remonte vénère. A tiens il y a une autoroute qui n’est pas sur la carte, what else ! Ravito à Santiago del Teide, petit col et wahouu vue sur la vallée impressionnante de Nasca, entre montagne abrupte, verdure tropicale, océan, roches ocres cisaillées le tout saupoudrés de nuages en suspension où semblent léviter les deux îles de La Palma et de la Goméra. Skouatage sur une crête, l’un des meilleurs spots du séjour !

P1140282

P1140286

P1140289

P1140310

P1140312

P1140322

P1140345

P1140351

Visite du petit village avant Nasca, sans touriste et beaucoup plus charmant ! Glanage de nèfles succulent (petit fruit orange à la peau douce au gout de sucre acidulée). Succession de Up and Down pour enfin découvrir la vallée del Palmar et sa colline multicolore lacérée l’exploitation de l’homme. Area Recreativa de « Los Perdrales » à la suite d’un dernier effort antigravitationnel.

P1140362

P1140365

P1140387

P1140389

P1140392

P1140445

P1140446

P1140451

P1140464

P1140494

P1140503

P1140510

P1140514

L’office du tourisme du Teno nous indique une piste qui rejoint Erjos depuis Las Portelas et ceci en passant par une foret de lauriers, typique de l’époque préhistorique, un vrai nid de biodiversité et d’équilibre entre les différentes formes de vie.

P1140517

P1140521

P1140528

P1140530

P1140552

P1140553

P1140556

Boucle bouclée à Santiago del Teide, découverte de la route à flan de falaise par Tamaimo et Guia de Isola pour rejoindre la ville Ultra touristique de Los Christianos et prendre notre bateau de justesse pour la Gomera !

Tenerife