Archives mensuelles : octobre 2018

South Namibia To South African Border

Oulalah, deux semaines pour passer la frontière Namibienne depuis Windhoek avant la fin du second visa et trop de pistes à prendre en tête… Le vent et la date butoire de fin de visa trancheront mon itinéraire. Je file plein Sud sur la route principale jusqu’à Kalkrand afin d’entamer la piste menant à Maltahohe, le vent est bien présent et la sécheresse a deja gagnée la region. Quel contraste au passage de la Fish River ou je croise le regards de quelques Impalas surpris au bord des trous d’eau et de la verdure.

P1290199

P1290207

P1290215

P1290219

P1290230

P1290273

P1290304

P1290306

P1290312

P1290316

Retour sur le goudron pour rejoindre Maltahohe plein Ouest dans le vent… Je trouve un abris pour le camps et c’est dans le froid nuageux que je me réveille. Cela fait très longtemps que je n’ai pas ressenti ces températures. Plein de nouriture au shop de Maltahohe et je décide de prendre la route Sud pour Helmeringhausen à la place du Tsaris Pass.

La matinée se réchauffe avec la rencontre d’un couple de cyclos qui decouvrent mes marionettes. Ils me donneront une précieuse carte pour la région du Cap et quelques conseils. Le vent troque les derniers nuages contre un ciel bleu, je dépasse Helmeringhausen et continue ma route vers Aus par les Tsiras Mountain. Le plus hardi est de s’abriter du vent pour la nuit dans cette basse végétation.

Feu de camps obligatoire, le vent devient glaciale et le taux d’humidité passe sous les 10% .

P1290325

P1290489

P1290443

P1290436

P1290428

P1290411

P1290358

P1290351

P1290329

P1290491

P1290525

P1290528

P1290645

P1290668

P1290671

P1290675

P1290705

P1290715

P1290835

P1290912

P1290948

P1290953

Je suis heureux d’avoir accepté un second sac de couchage de la part de Namibiens finnissant leur road trip. Je me réveille avec le givre sur la tente mais le ciel est clair, mes pieds sont engourdis, la route est magnifique, je passe un temps fou dans cette descente au creux des Tsiras Montain alors meme que le vent me pousse ! Des couleurs incroyables… Au moment de quitter ce lieu magique qui me retient de ces sables rouges oxydes, une moto se crash devant moi. Un voyageur Turk avec sa grosse moto, plus chargée que moi, viens de faire un tête à queue. Nous parvenons à redresser la moto à trois, une sacoche et le repose pied sont cassés, le motard est sauf, la moto démare. Retour à Aus pour lui!

P1300061

P1300093

P1300079

P1300127

Je passe le monticule rocheux et tombe amoureux de la vallée ou une ferme ponctue de vie cet espace vierge.

J’y demande de l’eau puis finalement passe deux jours avec la famille Nama qui y travaille. Une véritable petite Oasis dans ce désert. Tout pousse, je me retrouve avec deux salades dans les mains en moins de temps qu’il en faut pour le dire. La famille s’occupe du potager, verger et d’un troupeau de moutons, les fameux Damaras Cheep à la queue grassouillette. Ils ne mangent pas de salades et le propriétaire de la ferme est la pluspart du temps à Windhoek, du coup je me fait une cure de salade. La famille m’invite à manger avec eux, essentiellement des pattes avec une sauce aux légumes et viande de Damara Cheep, qui est succulente. Nous jouons des marionettes et de la musique. Le mini panneau solaire chinois fourni assez d’énergie pour alimenter le poste radio et son speakeur qui accepte ma carte SD rempli de sons ! Nous passons le Dimanche matin au soleil, abrités du vent.

Dans l’après midi nous faisons l’ascension d’une colline pour s’adonner à un atelier decouverte de la peinture acquarelle, avec les deux jeunes qui aiment etre ici, dans le bush.

La famille se plait ici, tranquille, « sans cette violence en ville et ces gens qui boivent et font des histoires”. Ils retournent voir leurs proches une fois par an, pendant Noel, cela est amplement suffisant selon eux

Dans la soirée, autour du feu, alimenté inlassablement par des branchouilles d’acacia, le mari dispose une pincée de gros sel dans les braises pour casser le vent de demain et ainsi me permettre une bonne route.

P1300185

P1300460

P1300369

P1300358

P1300287

P1300247

P1300237

P1300217

P1300198

La route est bonne, chargé de mes trois salades et du sac de bons petits pains maisons, je gagne Aus sans peine. Une ville western , si il n’y avait pas d’hotel touristique et de station service on pourrai se croire dans un vilage fantome. J’y rencontre Alba qui travaille à Klein Aus vista dans un camping/lodge quelques kilomètres en contre bas. J’y plante ma tente après avoir fait un peu de grimpe pour spotter le coucher de soleil sur un sommet granitique !

P1300598

P1300673

P1300667

P1300661

P1300639

P1300635

P1300613

P1300611

Après longue hésitation, ma route prend la direction de Luderitz, j’aime cette cote désertique Namibienne, alons y jeter un dernier coup d’oeil! En chemin, je rends visite aux cheuvaux sauvages qui se réunissent pres d’un point d’eau ammenagé pour leur observation. Le vent souffle inhabituellement Ouest Nord Ouest et bienque la belle route bitumée descende de plus de 1000m de denivelé, je fais escale pour la nuit dans une vieille maison/quai de gare abandonéee. Le vieux chemin de fer va bientot etre de nouveau en service. Le lendemain je m’arrête à Kolmanskop, vieille ville minière du 19ème siècle, ensevelie dans les sables. Luderitz est une belle petite ville cotière qui garde les traces de l’apartheid, chaque quartier est divisé : le centre ville pour les blancs, “On location” pour les noirs, et le Nautilus pour les “colored” comprenez les mixtes. L’océan d’un bleu azur léger, se perd dans les claires dunes et roches argentées de la cote. La principale activité écomomique reste la mine de Diamands. L’ambiance est sereine, j y reste deux nuits avant de trouver un lift pour retourner pres de Seheim et rouler vers le fish river Canyon. La piste est terrible depuis la ferme pour retrouver la C21, j’en laisse tomber mon telephone… tanpis, moi qui voulait me debarasser de la technologie apres Cape Town, c’est finalement cette dernière qui prend les devants…

P1300740

P1310378

P1310366

P1310310

P1310278

P1310268

P1310261

P1310255

P1310248

P1310246

P1310244

P1310242

P1310100

P1310098

P1310096

P1310092

P1310091

P1310086

P1310075

P1310001

P1300987

P1300965

P1300955

P1300914

P1300898

P1300883

P1300878

P1300807

P1300785

En échange je gagne un bon contact pour mon arrivée à Cape Agulhas, le point le plus au Sud du continent Africain et me fait deux amis Argentins qui m’ont aidés à rechercher le portable en vain !

Je campe pres du Fish River Canyon, les températures grimpent de nouveau sur le thermometre. Une nuit fraiche au ciel clair, comme je les aime, pour se reposer de cette chaude journée ! Visite du Fish River Canyon, c’est impressionnant! La prochaine fois je ferai les cinq jours de trail dans le Canyon ! La saison du trail est cloturée, la hausse des temperatures ne permet plus cette randonnée.

Je continue vesr AI-Ais et sa source chaude, j’avoue qu’une piscine froide me tente un peu plus mais finalement le cadre est magnifique et l’eau chaude fait un bien fou !

P1310398

P1310489

P1310480

P1310438

P1310415

P1310401

Pas le temps de s’attarder trop dans la source chaude, je remonte la pente avant la nuit pour me mettre sur la route de la rivière Orange! j’ai grillé mes jokers dans les Tsiras Mountain et Luderitz, si je veux faire au moins un campement et un plouf sur la rivière Orange avant la fin de mon visa, il faut avancer…

La piste est de nouveau magique. A l’Est un sable gris à perte de vue, à l’Ouest, des massses rocheuses aux reflets pourpres ! Cela me comfirme l’envie d’explorer un peu plus les pistes isolées du Sud Namibien ! Plus Tard…

La Rivière Orange me recoit avec verts cotaux de hautes vignes et travailleurs refaisant la route. Je m’éloigne un peu pour trouver un spot de baignade à l’ombre puis reprends la piste en quete de mon dernier camping spot en Namibie !

P1310497

P1310698

P1310671

P1310656

P1310639

P1310627

P1310622

P1310569

P1310555

P1310547

P1310533

P1310521

P1310511

Et voilà, c’est finis… Dernier pédalage et mini ferry de Sendelingsdrif pour entrer en Afrique du Sud par la petite piste donnant sur le Richtersveld, mais ceci est une autre histoire 😉

P1310705

P1310707

P1310712

P1310724

P1310734

P1310830

P1310833

P1310835